Bien comparer les assurances emprunteur

Pour avoir un crédit immobilier, il faut prendre une assurance emprunteur. Même si ce n’est pas une obligation soulignée par la loi, la banque ne pourra vous accorder le crédit sans celle-ci. De nombreuses compagnies proposent ce type de contrat, mais vous allez très vite remarquer qu’ils sont bien différents. La différence ne s’arrête pas au prix. Voici les éléments que vous devez voir pour comparer les différents contrats.

Les garanties obligatoires

Pour ce choix, on comprend que vous faites attention au prix. Ceci dit, choisissez une assurance de prêt immobilier qui ne comprend que les garanties obligatoires dont celle du décès et de l’invalidité. Si les clauses sur la garantie décès est la même dans tous les contrats, c’est sur la garantie d’invalidité qu’on trouvera des différences. Comprenez bien de quelle « invalidité » l’assureur indique dans le contrat. Il se peut que ce soit :

A lire en complément : Calculette mensualité : qu’est-ce que c’est ?

  • Une perte d’autonomie totale et irréversible d’autonomie qui est une invalidité à 100% avec assistance,
  • Une invalidité permanente totale de travail qui est une invalidité à un degré supérieur à 66%,
  • Une invalidité permanente partielle qui est une invalidité à 33% et plus,
  • Une incapacité temporaire totale de travail.

Vous devez bien vérifier ces garanties et surtout la définition que l’assureur donne à l’invalidité ou à l’incapacité qu’il invoque. Vous pourrez voir que le remboursement peut être partiel ou total en fonction des cas et il se peut même qu’il ne se fasse que sur une durée déterminée.

Les exclusions

Les contrats diffèrent aussi sur ces points et les exclusions peuvent être très variables d’une compagnie d’assurance à une autre. Dans tous les cas, elles se rejoignent sur certaines exclusions dont la pratique d’un sport extrême, les maladies chroniques, les facteurs de risques relatifs à l’alcool et au tabac, la perte d’emploi suite à un licenciement pour faute grave ou une démission ou encore l’exercice d’une profession « à risque ».

A voir aussi : Les extensions Google Chrome pour l’immobilier

La durée des garanties et les plafonds

Si vous lisez bien entre les lignes, vous pouvez voir que certaines assurances emprunteur ne sont pas effectives sur toute la durée du prêt, qui pour le cas d’un crédit immobilier, est souvent longue. L’assurance n’est pas vraiment intéressante si elle ne peut pas vous couvrir jusqu’à la fin de votre crédit. Vous devez également savoir que certaines garanties ne sont plus valables à partir d’un certain âge. Pour le cas de la garantie perte d’emploi qui est souvent facultative pour cette assurance, elle ne permet une indemnisation que sur une période limitée entre 12 et 36 mois. Regardez bien dans le contrat, car les indemnisations sont toujours plafonnées. Vous devez voir le montant maximal, car elle est bien déterminée pour une année d’assurance ou par type de sinistre.

Les délais de carence et de franchise

Le délai de carence est la période pendant laquelle vous n’êtes pas couvert si un accident se produit. Il est variable d’un contrat à un autre et est souvent compris entre un et douze mois. Pour le délai de franchise, c’est le délai pour lequel vous ne recevez pas encore d’indemnisation suite à la déclaration du sinistre. Ce délai, lui aussi, est variable et peut aller entre 15 et 180 jours en fonction des contrats et des garanties. Si à ce stade, vous n’arriviez toujours pas à vous décider, vous pouvez faire appel à un courtier en assurance. Son rôle ne se limite pas à expliquer les points qui vous semblent flous dans les contrats, mais il se doit de vous trouver un contrat qui est adapté à votre situation financière, vos attentes et vos besoins.

Immobilier