Troisième pilier : comment ça marche ?

La retraite est une période délicate dans la vie d’un salarié, qu’il soit du secteur public ou du privé. Il est important de bien la préparer pour éviter des situations désagréables et inconfortables pour vous ainsi que pour les membres de votre famille.

C’est dans l’optique de faire face à cette problématique que l’Etat Suisse a mis en place le système des trois piliers, qui est un système de prévoyance social qui repose sur trois principes fondamentaux inscrits dans la constitution. Parcourez avec nous cet article, pour découvrir le fonctionnement du troisième pilier de ce système.

Lire également : Quel type de plinthe avec un parquet ?

Bref aperçu du système des trois piliers

Le système des trois piliers pour la prévoyance social se présente de la façon suivante :

Le premier pilier est constitué d’une AVS (assurance vieillesse et survivants) et d’une AI (assurance invalidité). Ces deux assurances sont obligatoires pour tous les travailleurs ou résidents en Suisse.

Lire également : 3 bonnes raisons d'acheter un hamac pour son jardin

Le deuxième pilier concerne la LPP (loi de prévoyance professionnelle) qui est financée par les employeurs ou les entreprises.

Le troisième pilier est une prévoyance facultative reposant sur l’effort d’épargne individuelle et pouvant donner lieu à des avantages avec le fisc.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site https://www.troisiemepiliersuisse.info/. Quel que soit votre statut (travailleur frontalier, indépendant ou sans activité génératrice de revenus), vous pouvez choisir la solution de prévoyance la plus adaptée à votre situation ainsi qu’à vos objectifs.

Troisième pilier du système : prévoyance facultative

pilier comment ça marche

Principe de fonctionnement

Dans la pratique, les prestations offertes par le premier et le deuxième pilier ne permettent de couvrir que 60% de vos besoins pendant la retraite. Il apparaît évident qu’une solution complémentaire doit être envisagée pour couvrir les 40% restants.

C’est la raison d’être du troisième pilier. Il va fonctionner comme une épargne. Concrètement comment cela se passe-t-il ? Vous allez cotiser tout au long de votre carrière professionnelle et pouvoir faire le retrait de ses fonds au moment de votre départ en retraite sous la forme d’une rente ou d’un capital à vie.

Le troisième pilier se décline en deux formes : un troisième pilier lié qui porte le nom de 3-pilier 3a et un troisième pilier libre qui porte le nom de 3-pilier 3b. Les deux formes présentent plusieurs avantages. Les assureurs et les banques proposent différentes solutions de troisième pilier avec des prestations variées pour répondre à vos besoins particuliers.

N’hésitez pas à vous rapprocher des institutions de financement, des assurances ou des agences spécialisées dans la prévoyance sociale pour avoir toutes les informations utiles sur le troisième pilier. Vous pourrez ainsi faire votre choix en conséquence.

Prévoyance de l’indépendant

Pour les travailleurs indépendants, il est primordial de planifier à l’avance votre prévoyance. Rappelez-vous que vous ne bénéficiez que de l’AVS et de l’AI dont les prestations ne sont pas toujours à la hauteur de tous vos besoins.

Les coups durs comme par exemple une situation d’invalidité peuvent arriver, et il est crucial de pouvoir efficacement y faire face. En vous engageant pour le troisième pilier, vous allez bénéficier de multiples avantages et ainsi envisager l’avenir de façon sereine.

Vous avez désormais toutes les informations utiles sur le système de prévoyance social en vigueur en Suisse, et particulièrement pour ce qui est du troisième pilier, alors, profitez-en !

Actualité