Comment poser un grillage sans plot de ciment ?

Savoir comment poser du grillage sans avoir recours au plot de ciment s’avère être utile d’autant plus que cette tâche fait partie des plus courantes des petits travaux de bricolage. De plus, plusieurs personnes préfèrent cette technique car elle présente moins de contrainte que la pose du grillage en béton. En effet, cette dernière technique présente des risques pour la santé dus à l’usage des produits chimiques.  Poser sans ciment est donc la méthode par excellence pour poser du grillage.

Pourquoi poser un grillage sans ciment ?

Pour comprendre l’intérêt d’un grillage souple, il faut commencer par le comparer avec celui en béton. En effet, outre les produits chimiques nocifs contenus dans ce dernier, il projette lors de sa préparation des particules de ciment très volatiles pouvant porter atteinte à la santé physique de l’ouvrier. Même si on mettait ce point de côté, il est bon de rappeler que le béton émet une forte quantité de CO2 lors de sa cuisson ce qui nuit gravement à notre environnement. Voilà tout l’intérêt d’un grillage naturel dont la pose ne comporte aucun ciment. De plus, il permet un gain de temps fou, demeure solide et se veut moins onéreux.

A lire aussi : Comment choisir un serrurier qualifié pour ses travaux ?

Les étapes de la pose de grillage sans plot de ciment

Facile à faire, cette pose nécessite quelques outils en plus de certaines précautions.

Prévoir le bon matériel

Il vous faut une bonne dizaine de matériels. Entre autres :

Lire également : Le chèque énergie a été délivré à plus de 5,7 millions de ménages en 2020

  • Des poteaux intermédiaires
  • Une reprise de tension
  • Des jambes de force
  • Des fils de tension
  • Des barres de tensions
  • Des tendeurs
  • Des Fils de fer
  • Des piquets de bois
  • Un rouleau de ficelle
  • Des rouleaux de grillage

Quant aux outils indispensables, prévoyez :

  • Une pelle
  • Des pinces
  • Un cordeau
  • U marteau
  • Des vis
  • Une bêche

pose grillage

La prise de mesure

La première des choses à faire est de mesurer la surface à clôturer pour connaitre les outils exacts qu’il vous faut pour la grille. Servez-vous pour cela d’un mètre ruban et plantez des piquets aux deux extrémités pour prendre les mesures exactes. Prévoyez toujours une petite marge supplémentaire de grillage après la prise de mesure pour les imprévus.

L’étape suivante consiste à préparer le terrain. Pour ce faire, il faut commencer par creuser une fondation pour les poteaux. La profondeur recommandée est de 40 cm minimum. À ce niveau, il est important que vous sachiez choisir les poteaux. Plus longs ils sont, plus vous pourrez les enfoncer et meilleur sera le maintien.

Sceller les poteaux

Vous avez le choix entre trois types de poteaux : ceux en bois, ceux en PVC et ceux métalliques. La qualité de tout l’ouvrage dépend de la manière dont a été fait le scellage des poteaux étant donné que ce sont eux qui maintiennent le grillage en place. C’est pourquoi il faut garder un espacement régulier. Respectez une longueur de deux mètres entre chaque poteau. Commencez par les poteaux d’extrémité et d’angle avec la jambe de force. Si vous doutez de la limite à laquelle vous devez placer les poteaux, plantez d’abord des piquets pour vous servir de repère.

La pose du grillage

Elle se fait deux ou trois jours après le scellage le temps que celui-ci ait bien séché et que les poteaux aient trouvé une bonne assise dans le sol. Faites des trous dans les poteaux de reprise et d’angle. Passez des fils de tension au travers de ces trous et procédez à la fixation des tendeurs intermédiaires.

Commencez par le bas, et déroulez le grillage pour y passer une barre de tension. Fixez le grillage très solidement afin de pouvoir y mettre les autres barres de tensions. Celles-ci doivent être placées à tous les 50 cm des poteaux d’angle. Fixez maintenant le grillage aux autres fils de tension et passez le fil d’attache dans le tout.

Travaux
Show Buttons
Hide Buttons