Dégâts des eaux dans une location : les bons réflexes

En tant que locataire, il peut arriver que vous subissiez un dégât des eaux. Que cela soit dû à une fuite à l’intérieur ou à l’extérieur (parties communes de l’immeuble) de votre logement, vous devez adopter en urgence les bons réflexes pour circonscrire les dégâts.

Localisez l’origine du sinistre pour limiter les dégâts

Le premier réflexe à avoir lorsque vous subissez un dégât des eaux dans votre logement reste de déterminer l’origine du sinistre. Ce type de dégât peut être dû à plusieurs facteurs. Un dégât des eaux peut par exemple résulter du mauvais entretien de vos robinets, du dysfonctionnement d’un lave-vaisselle ou d’un lave-linge. Il peut également être le fruit d’une négligence comme le débordement des eaux de la baignoire. Dans les cas extrêmes, des dégâts d’eaux peuvent avoir pour origine l’explosion d’une canalisation en période de gel.

A voir aussi : Pourquoi utiliser le bois pour l’ameublement des maisons ?

Dans l’un ou l’autre de ces cas, votre réactivité reste déterminante pour rétablir la situation rapidement. Le premier réflexe doit être de limiter l’impact des dégâts en coupant l’arrivée d’eau. S’il s’agit d’une fuite, vous pouvez essayer de la colmater. Épongez puis aérez pour faire sécher la zone inondée. Vous devez aussi vous renseigner sur ce que couvre une assurance habitation locataire en cas de dégât des eaux et si vous n’en avez pas, comment y souscrire.

dégâts des eaux assurance habitation

A voir aussi : Humidité dans la maison : 3 conseils pratiques

Déclarez le sinistre à votre assureur

Une fois le sinistre totalement ou partiellement maîtrisé, songez à informer votre assureur dans les cinq jours suivants. Lors de votre aménagement, vous avez normalement souscrit une assurance habitation locataire qui est une obligation légale. Les avantages liés à la souscription d’une telle assurance s’avèrent multiples. Elle vous garantit une couverture minimum contre les risques locatifs. Elle vous permet également de couvrir tout dommage subi par le fait d’un incendie, d’un dégât des eaux ou d’une catastrophe naturelle. Pour déclarer le sinistre dans les plus brefs délais, vous pouvez contacter votre assureur par téléphone, en ligne depuis l’espace client, ou par courriel. Aujourd’hui, les assurances en ligne sont très efficaces et les démarches se font de manière simplifiée grâce à des interfaces intuitives et une réactivité du service client.

Diligentez votre propre expert pour chiffrer les dégâts

Vous devez savoir que tous les dégâts des eaux ne sont pas pris en charge par les compagnies d’assurance, d’où l’intérêt de bien lire votre police d’assurance. C’est le cas des sinistres causés par l’humidité et par la condensation. Pour cela, avant de procéder à votre indemnisation, la compagnie d’assurance peut exiger une expertise sur site. Elle vise à constater l’effectivité du sinistre et à estimer en version chiffrée les dégâts subis. Concomitamment à l’expertise de la compagnie d’assurance, diligentez un expert pour une contre-expertise. Nous vous recommandons ainsi de conserver tous les justificatifs de dégâts à savoir les photos et les vidéos prises pendant et après le sinistre. Ces éléments témoins permettront à l’expert d’évaluer objectivement l’étendue du dégât des eaux dans votre logement. Vous pourrez de ce fait, espérer obtenir des indemnités en comparant les expertises. Vous pourrez aussi bénéficier d’une assistance pour l’accomplissement des diverses démarches.

Maison