DIY : peut-on souder en mode « TIG » chez soi ?

soudure tig

Le soudage et le brasage sont des compétences clés qui s’imposent à tous les bricoleurs avertis qui souhaitent réaliser eux-mêmes des travaux de réparation, de rénovation et d’assemblage en mode DIY. Mais au-delà de son utilité, le soudage s’impose aujourd’hui comme un loisir que l’on pratique dans son garage ou sa cave, pour peu que l’on prenne soin de suivre toutes les mesures de sécurité.

Quels sont les risques encourus par le soudage TIG ?

Qu’est-ce que le soudage TIG? Il s’agit d’une technique de soudage réalisée avec une électrode de tungstène non consommable qui crée un joint entre les pièces à assembler. Pour protéger la zone de soudure et l’électrode du contact avec l’oxygène ou d’autres éléments de l’air ambiant (oxydation), on utilise généralement de l’argon.

A lire aussi : Comment choisir un serrurier qualifié pour ses travaux ?

Le soudage TIG comporte plusieurs risques pour la santé lorsqu’il est réalisé dans un espace fermé de la maison :

  • Dans un petit sous-sol fermé, le gaz argon utilisé pour le soudage TIG déplace l’oxygène et peut provoquer une suffocation sans ventilation adéquate ;
  • Les fumées ascendantes dégagées par le soudage constituent une menace pour les autres personnes présentes dans la maison, au-dessus du sous-sol ;
  • Les étincelles de la soudure TIG présentent un risque d’incendie important dans un espace fermé sous une maison ;
  • Le soudage TIG présente un risque de choc électrique et d’électrocution important, car les postes à souder affichent généralement un ampérage élevé qui n’est pas forcément pensé pour une utilisation dans un circuit électrique domestique.

Toutefois, avec une bonne ventilation et quelques mesures  prévention adéquates, le soudage TIG peut être entrepris chez soi en toute sécurité.

A lire également : Comment remplacer le siphon de vidange d'un évier ?

Attention à l’argon dans le soudage TIG

Le danger de l’utilisation d’un gaz protecteur de l’oxygène dans un petit espace clos est que les gaz inertes ne sont pas toxiques pour l’Homme… ils se contentent de raréfier l’oxygène. Il faut donc une extraction ou une ventilation adéquate dans la pièce en question. L’étouffement par l’argon est une menace courante que les soudeurs DIY doivent garder à l’esprit.

C’est pourquoi ils utilisent généralement des combinaisons fournies avec de l’oxygène pour assurer leur sécurité. Si le manque d’oxygène provoque l’évanouissement du soudeur dans la cave ou le sous-sol, les niveaux d’argon peuvent vite devenir mortels dans toute la maison sans que personne ne se rende compte de ce qui se passe. L’inhalation de grandes concentrations d’argon peut entraîner les symptômes suivants :

  • Étourdissements ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Perte de conscience ;
  • Mort subite.

La suffocation par l’argon peut se produire lorsque le cerveau est privé d’oxygène, limitant ainsi sa capacité de raisonnement, ce qui peut empêcher le soudeur de percevoir qu’il est en danger physique. Une privation continue d’oxygène entraînera un manque de jugement, une confusion importante et peut finalement provoquer un black-out total. Lorsque le cerveau est privé d’oxygène, le coma et la mort peuvent survenir en quelques minutes, sans aucun signe avant-coureur.

Comment se protéger de l’argon dans le soudage TIG ?

Lorsqu’on utilise un gaz protecteur de l’oxygène comme l’argon, il est important de s’assurer que le sous-sol, la cave ou toute autre pièce fermée qui accueille vos travaux de soudage est correctement ventilé afin que les niveaux d’argon n’augmentent pas au point de raréfier l’oxygène plus que de raison.

Vous pourriez vous poser la question suivante : si la raréfaction de l’oxygène est un si grand problème, pourquoi ne pas simplement faire l’acquisition d’un bon masque à oxygène pour ne jamais manquer d’air ? La réponse est simple : on ne mélange pas l’oxygène et le risque d’incendie. Une étincelle de soudage mal placée autour d’un réservoir d’oxygène pourrait provoquer une explosion ou un incendie violent. La solution la plus pertinente consiste à installer de puissants ventilateurs qui pousseront l’air chargé d’argon hors du sous-sol et ramèneront de l’air frais oxygéné de l’extérieur dans la pièce. Cela permettra également d’évacuer les fumées de gaz qui, autrement, monteraient directement dans la maison.

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons