L’assurance crédit immobilier pour protéger le financement de votre projet

Lorsqu’on considère le fait que l’acquisition d’un bien immobilier est le projet d’une vie, il est impératif de se protéger, surtout lorsque ce dernier nécessite l’intervention d’un organisme prêteur tel qu’une banque. Effectivement, la plupart des acquéreurs ont recours à un prêt immobilier afin de réaliser leur objectif de vie. Dans ce contexte, une assurance crédit immobilier s’avère une protection essentielle. Bien que cette dernière soit encore trop généralement méconnue, il est important de rappeler qu’elle joue un rôle important notamment concernant la protection de votre projet ainsi que la tranquillité d’esprit qu’elle peut vous conférer.

Il s’agit justement du sujet de cet article.

A voir aussi : Projets de bricolage de fin de semaine pour votre salon

Qu’est-ce qu’une assurance crédit immobilier et pourquoi est-elle nécessaire ?

Comme nous venons de le souligner en préambule, la possibilité d’acquérir un bien immobilier représente souvent l’investissement le plus conséquent qu’un foyer français peut avoir affaire au cours d’une vie. Néanmoins, afin d’être en mesure de concrétiser un tel projet, il est à souligner que la majorité des acquéreurs font appel au service d’un organisme prêteur tel qu’une banque. Bien entendu, il s’agit d’un engagement qu’il convient de ne pas prendre à la légère. C’est pourquoi nous vous conseillons de bien réfléchir au préalable. Une assurance crédit immobilier s’avère un élément important dans le cadre d’un emprunt. Effectivement, elle permet de protéger les deux parties. Qu’il s’agisse du souscripteur ou encore de l’organisme prêteur, il s’agit d’une protection agissant comme une bouée de sauvetage en cas de coup dur. Ne vous méprenez pas, il s’agit de garantir la pérennité de votre projet immobilier face au sinistre et aux aléas que la vie peut vous réserver malheureusement.

La couverture des risques

Par définition, une assurance spécialisée en crédit immobilier est un contrat qui permet de couvrir l’ensemble des risques inhérents à un prêt immobilier. D’un point de vue général, son rôle consiste à protéger l’emprunteur et même sa famille.

A découvrir également : Quelle matière pour son canapé d’angle convertible ?

Par exemple, il prend en charge le remboursement du prêt dans des situations bien spécifiques telles que :

  • le décès ;
  • l’invalidité ;
  • la perte d’emploi.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’une couverture importante, car elle peut prendre en charge des événements imprévisibles, voire dramatiques. De cette manière, en disposant d’une telle garantie, votre capacité à rembourser votre engagement n’est pas remise en cause, et c’est bien là le plus important, qu’il s’agisse de vous ou de l’organisme prêteur.

La nature du prêt immobilier

La nature du prêt immobilier est au centre de l’assurance crédit immobilier. En effet, comparer à d’autres types de crédits, il faut savoir qu’un prêt immobilier peut s’étendre sur différentes périodes. Vous pouvez notamment rembourser vos échéances sur 5 années, sur 10, 15 et même jusqu’à 25. Soulignons par ailleurs que cela implique des sommes pour le moins considérables. Imaginons que vous empruntiez, 200000 € à un établissement bancaire. Si vous décidez de rembourser vos échéances sur 25 ans, il est important que vous ayez conscience qu’il s’agit d’un engagement financier important. Par ailleurs, vous devez comprendre que durant ce laps de temps, votre vie peut être sujette à de nombreux changements. Bien entendu, nous vous souhaitons que ces derniers soient positifs. Seulement, la vie ne nous réserve pas que de belles surprises. Lorsque la difficulté survient dans votre vie, il est important d’être épaulé par une bonne compagnie d’assurance.

La perte d’emploi

Depuis quelques années maintenant, il est malheureusement de moins en moins rare d’être en proie à un licenciement. Lorsque nous sommes victimes d’une perte d’emploi et que l’on doit rembourser un emprunt bancaire lié à l’acquisition d’un bien immobilier, la situation peut rapidement prendre une ampleur démesurée et devenir un véritable problème. Le contexte économique actuel est particulièrement instable et le risque zéro n’existe malheureusement pas. Par conséquent, la souscription d’assurance crédit immobilier permet de couvrir ce genre d’aléa.

Effectivement, même si cette garantie est bien souvent optionnelle, nous vous conseillons d’y souscrire, car elle permettra de maintenir le remboursement de votre emprunt durant une période déterminée au moment où vous signez votre contrat. Bien entendu, c’est un filet de sécurité qui vous permettra de vivre convenablement sans avoir à vous soucier le temps de retrouver une activité professionnelle qui vous correspond. Vous devez aussi garder à l’esprit que le fait d’être au chômage pourrait rapidement vous amener à des impayés et même des pénalités. Dans le pire des cas, une saisie immobilière pourrait même être envisageable.

Le décès

Prenons effectivement l’exemple d’un décès prématuré. Tout d’abord, il convient de préciser que dans ce genre de contexte, votre famille est déjà endeuillée et qu’il s’agit d’une étape difficile à franchir. Par ailleurs, si vous ne disposez pas une assurance en crédit immobilier, la possibilité de voir le prêt remboursé peut rapidement devenir problématique. Effectivement, les charges peuvent parfois paraître insurmontables, notamment pour le conjoint survivant ou encore les héritiers de la personne décédée. Dans un tel cas, une assurance en crédit peut intervenir afin de solder partiellement ou totalement le prêt en cours. Bien entendu, cela dépendra du niveau de garantie auquel la personne décédée aura souscrit au préalable.

L’invalidité permanente

Parlons maintenant d’invalidité permanente. Ce genre de situation peut arriver après un accident ou encore après une maladie grave. Dans un tel contexte, il est difficile de continuer à travailler, de disposer d’un salaire à la fin du mois et d’être en mesure de rembourser ses traites. Une fois de plus, l’assurance peut prendre en charge les mensualités. Cela évite que la perte de salaire provoque la perte totale du bien immobilier.

Les garanties

Commençons tout d’abord par préciser que les garanties proposées peuvent varier d’un contrat à l’autre. Bien entendu, les plus communes sont le décès et l’invalidité permanente totale. La plupart du temps, ces garanties sont exigées par les organismes prêteurs tels qu’une banque. Cependant, vous devez savoir qu’il existe d’autres garanties particulièrement intéressantes. C’est notamment le cas de l’incapacité temporaire de travail, autrement connu sous l’acronyme ITT. De même, la possibilité d’opter pour l’invalidité permanente partielle peut être une excellente idée que vous devez inclure au moment de la souscription du contrat. Sachez le en tout cas que cette dernière n’est pas obligatoire et qu’elle est simplement proposée en option. Quoi qu’il en soit, il est important de comprendre quels sont les risques pris en charge par votre contrat afin d’envisager l’avenir sereinement.

Le montant des primes d’assurance

Pour être concret, il s’agit facilement du coût de votre protection d’assurance. En règle générale, cette dernière est calculée en fonction du pourcentage du capital emprunté. Évidemment, comme vous pouvez vous en douter, les primes d’assurance varient de façon considérable en fonction de certains aspects tels que :

  • votre âge ;
  • votre état de santé ;
  • votre profession.

Par ailleurs, il est à préciser que les garanties choisies peuvent aussi impacter le montant de votre prime. En règle générale, il faut savoir que les primes représentent une part importante du coût total du crédit. C’est la raison pour laquelle nous vous encourageons à comparer les différentes offres les unes avec les autres en utilisant notamment les outils comparatifs en ligne. Cependant, nous rappelons que la loi vous autorise à choisir librement votre assureur et qu’en aucun cas, vous n’êtes contraint d’opter pour la solution proposée par l’organisme prêteur.

Les critères d’éligibilité

Si vous souhaitez souscrire une assurance crédit, il est impératif que vous répondiez à certains critères d’éligibilité. Ensuite, la compagnie d’assurance devra évaluer votre profil de risque en fonction des résultats d’un questionnaire de santé. Dans certains cas, il est même nécessaire de passer des examens médicaux. Cela s’avère particulièrement le cas lorsque l’emprunt est très important au niveau du montant. Ensuite, d’autres aspects sont pris en considération et ils pèsent forcément dans la balance.

C’est spécialement le cas avec votre âge. Le plus vous serez vieux, le plus votre assurance crédit sera onéreuse. C’est aussi le cas en ce qui concerne votre profession. En effet, certaines professions sont considérées comme étant à risque. Prenons l’exemple d’un policier ou encore d’un militaire. Si vous exercez ce type de profession, vous êtes considéré à risque, car votre quotidien peut malheureusement vous réserver de mauvaises surprises. Vous pourriez même décéder dans l’exercice de votre fonction. Une fois de plus, votre assurance crédit immobilier vous coûtera plus cher qu’une personne qui travaille dans un bureau.

De même, vos antécédents médicaux peuvent influencer les conditions de votre contrat. Par exemple, si vous avez été malade ou si votre santé a nécessité des traitements lourds, automatiquement, votre assurance vous coûtera plus cher. Quoi qu’il en soit, il est inutile d’essayer de tricher et nous vous incitons à être honnête au moment d’effectuer vos déclarations. Vous devez savoir que si ces dernières sont erronées ou encore s’il s’avère qu’elles sont reconnues comme étant fausses, cela entraînerait la nullité du contrat si, malheureusement, vous deviez être victime d’un sinistre.

Les exclusions de contrat

Il s’agit d’un critère essentiel auquel vous devez prêter la plus haute attention. Effectivement, dans certaines situations, en fonction des conditions, certains événements peuvent ne pas être couverts.

Voici donc quelques exemples :

  • Le suicide lors de la première année de remboursement ;
  • les conséquences de la pratique d’un sport risqué ;
  • les maladies préexistantes non déclarées.

Dans ce genre de situation, il faut savoir que vous pourriez laisser vos proches dans une situation pour le moins délicate en héritant totalement de la dette en cours. Ne plaisantez surtout pas et soyez précis au moment de définir les clauses d’un contrat.

En résumé, le choix d’une assurance crédit immobilier est bien plus qu’une formalité administrative. Il s’agit effectivement d’une protection financière importante. Elle permet notamment de garantir votre projet immobilier. Lorsqu’on considère le fruit de vos efforts et l’implication totale de vos économies, une assurance en crédit immobilier permet de vous prémunir contre ce que la vie a de pire à vous offrir. Ne pensez pas qu’il s’agit seulement d’une contrainte financière que vous devez rembourser chaque mois en plus de votre emprunt immobilier. Effectivement, il s’agit de vivre l’esprit tranquille, ce qui est d’une valeur inestimable. Prenez donc le temps de bien comprendre les conditions d’un contrat, de comparer et de choisir la formule qui vous convient le mieux.

Les différentes manières de souscrire une assurance crédit immobilier

Lorsqu’on cherche à acquérir un bien immobilier, la souscription d’une assurance crédit immobilier est une étape que vous ne devez pas prendre à la légère, car elle mérite réflexion. De même, nous tenons à rappeler qu’elle peut avoir un impact important concernant le coût global de votre prêt ainsi que la qualité de votre protection.

L’offre faite par la banque

Il s’agit presque d’une tradition française. Effectivement, il s’agit de la première option qui se propose à l’emprunteur. Historiquement, les banques proposaient systématiquement leur propre contrat d’assurance à chaque emprunteur. Par ailleurs, son acceptation était vue d’un bon œil pour ne pas dire qu’elle était obligatoire. C’est une méthode relativement simple certes, mais ce n’est pas forcément celle qui correspond le mieux à votre situation. Quoi qu’il en soit, les banques proposent un contrat groupe négocié par l’établissement prêteur. Cette solution peut être simple aux yeux de beaucoup d’emprunteurs. En effet, la démarche est intégrée au processus d’obtention du prêt, ce qui à première vue peut paraître simple et rapide. Certaines banques considèrent que l’acceptation du prêt doit être rattachée à l’acceptation de leur proposition. Sachez que cette pratique n’est plus tolérée par la loi.

La souscription d’assurance auprès une compagnie d’assurance indépendante

Bien entendu, cela implique que vous deviez chercher par vous-même et prendre du temps pour le faire. Cependant, vos recherches pourraient s’avérer payantes et bénéfiques. En effet, les compagnies d’assurance indépendantes proposent bien souvent des tarifs plus intéressants par rapport à un organisme bancaire. Si vous êtes jeune et en bonne santé. En règle générale, elles proposent des garanties plus étendues qui correspondent mieux aux situations particulières des emprunteurs.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez y voir plus clair concernant cette démarche, il est important de procéder par étape au moment de souscrire une assurance crédit immobilier :

  • L’évaluation de vos besoins ;
  • la comparaison des offres ;
  • l’étude personnalisée ;
  • le questionnaire de santé ;
  • la validation par l’organisme prêteur.

Il existe encore une autre solution : le courtier en assurance. Ce professionnel joue le rôle d’intermédiaire entre vous et les assureurs. Fort de sa connaissance du marché et de son réseau, il peut dénicher des offres avantageuses. Pour ce faire, le courtier analyse votre profil, vos besoins, et négocie en votre nom. Cette option est pertinente si votre situation est complexe ou si vous manquez de temps pour effectuer vous-même les démarches.

Maison